• Salut à tous, je refais ma présentation parce-que depuis mes 17 ans il s'est passé beaucoup de choses.

    Chroniques des ethnies devait être un blog avec pour concept :" chaque jour, des dessins, des histoires sur différents pays". Mais comme chaque concept qui commence par :"chaque jour", ça ne marche pas. Ceci dit, ce blog c'est peu à peu transformer en insuportable fourre tout, range tout, bordel ou autre termes. Donc ici vous trouverez des moments parfaitement inutile de ma vie, je parle beaucoup des cours, je dis ce qui me passe par la tête.

    Je tiens à préciser une chose, pour les rares personnes qui liraient ce blog. Dans tous mes textes je m'exprime d'un point de vue interne. Que se soit des histoires fictives ou pas, et je ne précise jamais quand c'est réel ou pas (je précise juste au cas ou...)

    Alors pour la présentation, on va dire que je m'appelle Coralie, j'ai 19 ans. Lors de ma première présentation j'étais en première année de Com', il me reste qu'un an à effectuer désormais. Ha, autrement j'ai une petite aversion pour la trilogie de Katherine Pancol (les yeux jaunes des crocodiles and co). Je m'attendais à un livre avec des crocodiles (oui, oui c'est logique), des crocodiles qui se révoltent, qui mangent les gens. Des vrais crocos quoi, un lvire avec du sang et de la romance. Que nenni ! A quoi m'attendai-je ? A des courses poursuites entre crocodiles et humain ? A des corps mutilés ? A un beau brun ténébreux qui se trimballe avec une machette à la main ? Diable non ! Les yeux jaunes des crocodiles c'est juste l'histoire d'une mégère docile qui épluche ces patates. La fille ainée est une grosse peste naïve qui soutient avec beaucoup trop de fougue ce vieux sujet lassant :"l'argent fait le bonheur".

    En clair, j'ai trouvé que c'était un récit pathétique, avec des gens pathétiques, des caractères pathétiques, des intrigues pathétiques et une romance pathétique. Le tout écrit par une femme qui a bien compris comment ce faire de l'argent, en alliant :"couverture rose ultra girly" (qui attire les fanatiques de livre à l'eau de rose) et titre synonyme d'aventures incroyables (qui attire tous ceux qui ne se range pas dans la cathégorie girly). Mais je suppose qu'on appelle ça un roman de plage. Enfin Pancol a inventé le concept de livre jetable, bravo à elle !

     

    Présentation l'oblige


    9 commentaires