• Le meilleur préservatif, c'est la laideur.

    Je me souviens m'être vexé par cette remarque objective et gratuite. Je n'ai rien répondu, parce-que je moi même je ne me suis jamais gêné pour faire ce genre de remarque, même s'il me plait de croire que j'ai un peu plus de tact que Maria. Je n'ai rien répondu, et comme si l'humiliation de mon silence ne suffisait pas, j'ai ressenti un déchirement dans la poitrine qui m'indiqué avec sauvagerie que j'étais blessé. Ne désirant pas faire violence à Maria, je me suis un peu renfermé, refusant toute forme de communication n'aspirant qu'à une chose, le repos. Un repos salvateur ; un repos éternel. 

    Le lendemain de ma confrontation, j'ai dormi de toutes mes forces, de tout mon saoul, j'ai dormi pour fuir la réalité, pour ne plus penser, pour ne plus être. Dormir c'est disparaitre un peu et alors que Morphée tentait de se dégager de mon étreinte, j'ai pensé qu'il valait mieux dormir que mourir.

     

    Le meilleur préservatif, c'est la laideur.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :