• J'hésite souvent à partir, et puis je reste pour le suspens "que mangera-on à la cantine?" " vais-je me faire augmenter?"...


    Je suis vivant. 
    Respiration faible, rythme cardiaque lent  et cette insoutenable relent d'hémoglobine qui me remonte au visage. Je me redresse avec peine et gratte mes quelques escarres aux poignets, quand je suis soudainement  pris par des  contractions au diaphragme. Par réflexe ou bien peut être par habitude, qui sait, je me dirige vers les toilettes pour y dégueuler mes plus noires névroses. Mais rien ne sort. La faute certainement  à toutes ces années d'introversion. J'incline plus profondément ma tête dans la cuvette et nous y voilà, toutes mes frustrations, mes colères et mes vices s'échappent de cette gorge qui commence déjà à me brûler, irriter par cette vidange charnel.

     

    J'hésite souvent à partir, et puis je reste pour le suspens "que mangera-on à la cantine?" " vais-je me faire augmenter?"...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :