• Chez la plupart des hommes, le calme est léthargie, l'émotion fureur.

    Mr.Lethar, est un homme au cheveux blancs, dans un an sonnera pour lui l'heure de la retraite . Mr.Lethar est une de ces personnes qui se gratte frénétiquement le menton en parlant , sans doute est-ce un moyen pour lui, d'oublier qu'il est là, avec nous . Il lui arrive  parfois de faire les cent pas, tout en marmonnant dans sa barbe blanche des flots de paroles inaudible .  Sans doute est-ce là le meilleur portrait que je puisse vous faire de lui : un homme lent, peu sur de lui comportant de grave tic langagier ou corporel ( c'est au goût du jour ) .

     

    Mr.Lethar, malgré le fait de tendre l'oreille pour entendre raisonné l'écho de la retraite, est une urne à savoir . Il sait ! Beaucoup de choses, sur l'art notamment . Bien qu'heureux de nous faire part de son savoir, le publique lui, ferme les yeux . Bien sur l'audience se retient, lutte contre le sommeil , mais rien à faire le plus grand pouvoir de Mr.Lethar est de rendre une assemblé narcoleptique . Bien sur, ceux qui ne connaissent pas Mr.Lethar me soupçonne d'exagérer , mais croyez moi , côtoyez ce bon monsieur pendant quelques heures et le le syndrome de Jean-Baptiste Gélineau naîtra en vous .

     

    Parfois, il m'arrive de m'en remettre à Dieu , et de lui demander pourquoi il a offert ce don à Mr.Lethar :

     

    - Quel fabuleux pouvoir que vous avez créer là mon bon dieu, mais, était-il vraiment nécessaire de donner à l'homme le plus banal du monde la faculté d'endormir autrui ? Peut-être que comme Alcide nous devont expier nos fautes et Mr.Lethar est là pour nous y aidé . Tant de bonté.

     

    Le problème dans cette histoire, c'est que si Mr.Lethar avait choisi un métier ou la parole n'était pas d'or , il n'aurait pas engendré une génération de somnolant . Il aurait pu faire plombier ou maçon mais non ! Non, comble de l'ironie, Mr.Lethar est enseignant . Et un enseignant sa parle, surtout lui ( bien que parler soit un très grand mot, car il bafouille ,cafouille, , ripe etc ) et le rythme est lent . Très lent , un peu comme une valse mais en moins joli . A peine eut-il commencé à dire :

     

    - L'expression « art primitif », liée au colonialisme est nettement péjorative et est depuis quelques années tombée en désuétude au profit d' « art premier ». Mais cette expression plus valorisante reste controversée dans la mesure où elle traduirait aussi une conception évolutionniste et ethnocentriste des sociétés humaines : les sociétés occidentales produiraient un « art abouti » s'opposant aux « arts premiers », qui seraient l'œuvre des peuples restés proches d'un état archaïque de l'humanité...

     

    Que mes yeux se ferment . Je crois qu'on peut parler de torture des temps moderne .

     

     

    Chez la plupart des hommes, le calme est léthargie, l'émotion fureur.

    -


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :